Avant-goût, 3e nuit de la lecture, 19 janvier 2019

La bibliothèque en association avec l’association Les Mots d’Où participera à la nuit de la lecture le 19 janvier de 17h à 21h.

Des activités autour des mots et des livres vous seront proposées. Nous vous ferons parvenir prochainement le programme.

Nuit de la lecture : https://nuitdelalecture.culture.gouv.fr/

Publicités

Coups de coeur du mois

Coups de cœur du mois :

Parmi nos dernières nouveautés nous vous conseillons 2 romans pour passer une fin d’année avec bonheur sans stress, pas de violence, de la solidarité et de l’entraide :

  • Les bracassées de Marie-Sabine Roger : Fleur ne quitte pratiquement jamais son appartement. Non pas seulement à cause de son obésité qui la met un tantinet mal à l’aise mais surtout parce qu’elle est agoraphobe, phobique sociale et constamment angoissée. La seule sortie qu’elle s’autorise est lorsqu’elle se rend chez son thérapeute, le cher Fiodor Borodine. Mais, voilà, depuis que Mylord, son carlin chéri, a fait une crise cardiaque il y a peu, elle hésite à le laisser seul pour quelques heures. Aussi décide-t-elle de laisser une annonce chez Diego, l’épicier du coin… Harmonie, une jeune femme de 29 ans, souffre du syndrome Gilles de la Tourette, en proie parfois à de nombreux gestes vifs et violents et de mots grossiers. Recherchant désespérément son parapluie qu’elle a perdu, c’est en consultant le panneau d’affiche chez Diego qu’elle tombe sur une annonce proposant une ou deux heures de ménage par semaine, suivant le cas. Ce boulot, il le lui faut ! Résolue et satisfaite, elle prévient Freddie, son petit ami, de son intention de postuler. Lui doute quelque peu. La rencontre haute en couleurs entre ces deux femmes va bouleverser leur vie…

Un beau et émouvant roman, empreint de bienveillance, de gentillesse, de délicatesse, de tolérance, d’humour, d’amitié et de dépassement de soi.

  • La papeterie Tsubaki de Ogawa Ito : Hatoko a vingt-cinq ans et la voici de retour à Kamakura, dans la petite papeterie que lui a léguée sa grand-mère. Le moment est venu pour elle de faire ses premiers pas comme écrivain public, car cette grand-mère, une femme exigeante et sévère, lui a enseigné l’art difficile d’écrire pour les autres.
    Le choix des mots, mais aussi la calligraphie, le papier, l’encre, l’enveloppe, le timbre, tout est important dans une lettre. Hatoko répond aux souhaits même les plus surprenants de ceux qui viennent la voir : elle calligraphie des cartes de voeux, rédige un mot de condoléances pour le décès d’un singe, des lettres d’adieu aussi bien que d’amour. A toutes les exigences elle se plie avec bonheur, pour résoudre un conflit, apaiser un chagrin. Et c’est ainsi que, grâce à son talent, la papeterie Tsubaki devient bientôt un lieu de partage avec les autres et le théâtre de réconciliations inattendues.

Un roman enchanteur à souhait, en décalé total avec nos quotidiens envahis par nos écrans d’ordinateur ou de smartphones !! Il y a un côté naïf dans l’écriture mais c’est très rafraichissant.

Nous avons aussi apprécié Le roi Chocolat de Thierry Montoriol, histoire de Victor, journaliste qui part en Amérique du Sud et revient avec la recette du Banania. Histoire vrai raconté par son petit- fils à partir d’écrits de son aïeul.

Votre bibliothèque s’enrichit régulièrement de nouveautés pour petits et grands, venez les découvrir.

Exposition – armistice 14-18

Pour commémorer l’armistice de la guerre de 14-18 nous vous proposons :

  • Une exposition de planches extraites de bandes dessinées sur les tranchées. Les BD seront disponibles à partir du 19 novembre.
  • Le discours prononcé par Georges Clemenceau à la chambre du 5 novembre 1918.
  • Des extraits d’un journal écrit par un poilu.
  • Des lettres « de poilus » rédigées par les enfants de l’école primaire et des dessins.

Si vous possédez des documents ou objets n’hésitez pas à nous les déposer pour enrichir cette exposition.
Mission centenaire (clic sur l’image)

La DdD : le texte de la Drôle de Dictée 2018

Première Drôle de Dictée le 29 septembre et beau succès !  L’association Les Mots d’Où vous offre ci-dessous le texte et quelques corrigés de cette première édition, à vos crayons et rendez-vous pour l’édition 2019 !

Quelques images dans la vidéo tournée par la Mairie d’Auffargis pour les actus du 18 septembre au 1er octobre : https://youtu.be/fulKmyL1n0c

Dictée 2018 (Thème Voyage) : Le popotin de la voyageuse

« Les voyages forment la jeunesse : tout le monde s’accorde à le dire.  J’aurais bien aimé voyager. Mais voilà, je suis affublée d’un défaut rédhibitoire : mon postérieur est deux cents voire deux cent une fois trop large pour les sièges de train ou d’avion.  Alors j’ai choisi de voyager sur un banc. Oui, un banc public.

Tous les matins, je sors de mon chalet après avoir embrassé mon cher chat laid ronronnant et fait bonne chère d’une tartine de légumes verts et d’un verre de jus d’orange. J’avise un beau banc blanc stratégiquement placé, y pose mes fesses replètes et établis mon camp d’observation.
Je me laisse alors hâler au soleil, histoire d’entretenir mon teint de baroudeuse, et telle une vache regardant passer les trains, je zieute les badauds oisifs et les oiseaux badins.

Guettant l’évènement singulier comme l’oasis espérée, bien calée sur mon postérieur grassouillet, je me plais chaque jour à imaginer les moult petits voyages de chaque quidam qui passe à ma portée. Ne vous méprenez pas, je suis quelqu’un de sensé. Mais je prends un plaisir inavouable à entrer de plain-pied dans leurs vies, que je ne suis pas censée connaître, même si au final je sais que ce n’est que le fruit de ma propre fantaisie qui crée les scènes ou les saynètes que je me passe en boucle comme on regarde un film super 8.

Ainsi, je bourlingue et vagabonde. Et je remercie mon magistral postérieur de m’avoir permis de voyager là où on peut aller le plus loin : dans son imagination.« 

Les difficultés de la dictée

Rédhibitoire : se dit d’un défaut essentiel, capable d’être un empêchement absolu
Deux cents : cent s’accorde avec – deux cent un : le numéral qui suit empêche l’accord de cent
– Le mot « voire » est un adverbe souvent utilisé comme une conjonction, signifiant « ou encore, et même »… A ne pas confondre avec le verbe « voir » qui ne prend pas de « e »
Chalet / chat laid
Vert / verre
Chère – cher faire bonne chère : expression venant de chère du latin cara qui signifie « visage, face ». Elle ne prend son sens actuel qu’au XVIIe siècle, le sens premier signifiant faire bonne figure, ou être aimable (« accueillant »), sens que l’on a conservé en anglo-normand dans le vocable cheer.
Septique (qui provoque l’infection / la septicémie) / sceptique (incrédule)
Hâler (se faire bronzer) / aller
Sensé (qui a du bon sens) / censé (supposé)
Oasis est du féminin
Moult est un adjectif invariable.